(JANVIER - DECEMBRE 2008)


L’Organisation Non Gouvernementale dénommée « Les Centres d’Accueil de l’Espoir » en abrégé « CAES », est une Association à vocation sociale et humanitaire, reconnue d’Utilité Publique par Décret n° 2006/109 du 23 Mars 2006.

Le domaine social, complexe et diversifié, comporte en son sein une multitude d’acteurs, déployant leurs activités et leur savoir-faire sur le terrain.

L’ONG « CAES », à travers son intervention sur ce champ social, poursuit un objectif prioritaire pouvant se décliner en deux missions essentielles :

  1. La sensibilisation, l’éducation des populations vulnérables des communautés pauvres de la ville de Yaoundé et de ses environs pour la prévention et la lutte contre les IST/VIH/SIDA ;

  2. L’encadrement institutionnel et communautaire des orphelins et enfants vulnérables de SIDA (OEVs) pour leur réinsertion sociale et leur insertion socio-professionnelle dans la vie active.

Ce deuxième volet d’activités incombe au Centre d’Accueil Temporaire d’Efoulan, Yaoundé IIIème, Structure par excellence de mise en œuvre pratique de la mission d’encadrement des OEVs.

Comme de tradition et depuis plusieurs années, le Centre déploie toutes ses énergies pour la traduction concrète de l’offre de prise en charge administrative et technique des OEVs, dans le strict respect des prescriptions du cadre logique élaboré par la Direction de l’ONG « CAES ».

Afin d’assumer de façon optimale la mission à elle confiée, la Direction du Centre mobilise toute l’équipe d’encadrement dans la programmation et la réalisation des activités découlant de ses termes de référence.

Ainsi, au cours de l’année 2008, l’intervention du Centre se sera focalisée sur des activités s’articulant autour des axes ci-après :


Le présent rapport annuel se voudra être une synthèse des activités programmées et réalisées, une présentation des difficultés rencontrées et quelques propositions à l’endroit de la Direction de l’ONG.


  1. ACTIVITES ADMINISTRATIVES ET DE GESTION

Au cours de l’année 2008, outre les tâches quotidiennes d’administration de la structure, la Direction du Centre aura axé son action sur les points ci-dessous:

  1. L’élaboration des rapports urgents intéressant les partenaires intérieurs et extérieurs :

      1. Le rapport de rentrée des OEVs en Institution ;

      2. Le rapport de rentrée des OEVs en Communauté ;

      3. Le rapport intermédiaire pour la période de Janvier à Octobre 2008 ;

      4. Le rapport trimestriel d’activités pour la période de Septembre à Décembre 2008.


En outre, en exécution des instructions de la Direction de l’ONG,

  1. L’élaboration d’un nouveau planning d’activités comportant :

  1. La gestion prévisionnelle des faits et évènements pouvant intervenir au Centre ;

  2. Le planning des congés des Travailleurs Sociaux du Centre et des vacances des OEVs ;

  3. Les activités administratives et techniques à mener avant, pendant et après la rentrée des OEVs ; etc…

  1. La conception de certains projets de textes et décisions intéressant la gestion du Personnel.

  2. La participation du Centre aux réunions mensuelles de coordination et aux réunions d’harmonisation avec la Cellule de Suivi & Evaluation.

Enfin, la systématisation des réunions de l’ « Ecole des Parents » et des réunions hebdomadaires du Personnel, cadres privilégiés de dialogue entre tous les intervenants engagés dans l’encadrement des pensionnaires du Centre.


    1. COORDINATION ET SUPERVISION DES ACTIVITES TECHNIQUES


Au cours de l’année 2008, l’action de coordination et de supervision des activités techniques aura concerné les deux volets essentiels de l’encadrement assuré à nos pensionnaires :

- La prise en charge psycho-motrice

Le rapport d’encadrement technique élaboré par les Educateurs Spécialisés sous la supervision de l’Educatrice Principale aura illustré de manière spécifique l’impact de ces différentes prises en charge techniques sur le comportement de nos OEVs.

Parallèlement à ces activités techniques, l’encadrement des OEVs aura intégré la pratique des activités d’éveil et de loisirs, l’animation socio-culturelle et sportive. Ces activités auront tenu une place importante dans l’épanouissement de la personnalité de nos OEVs.

De plus en plus les activités techniques menées au Centre d’Accueil Temporaire d’Efoulan gagnent en notoriété et en professionnalisme. La bonne disposition d’esprit des Educateurs Spécialisés permet à ceux-ci de s’approprier efficacement des instruments didactiques mis à leur disposition par la Direction de l’ONG « CAES ». Ceci aboutit à la crédibilité de la ligne pédagogique du Centre d’Efoulan, crédibilité reconnue par notre tutelle technique, le Ministère des Affaires Sociales au vu du récent classement établi et qui place l’ONG « CAES » en général et le Centre d’accueil Temporaire d’Efoulan en particulier dans la catégorie « A » des œuvres sociales privées exerçant au Cameroun.




    1. REPRESENTATION DE LA STRUCTURE

Au cours de l’année 2008, le Centre d’Accueil Temporaire d’Efoulan à travers des activités de représentation, aura pleinement assumé son rôle de vitrine des actions d’encadrement menées par l’ONG « CAES » . Cette action se sera généralement déclinée en plusieurs aspects dont les plus saillants auront été :

        1. L’accueil des partenaires au Centre

      1. L’accueil des parents ou tuteurs des OEVs

      2. L’accueil des personnes physiques de bonne volonté

      3. La visite au Centre d’Associations, Organismes, Structures publiques ou para publiques, etc.…

Mais de toutes ces visites, celles qui auront marqué le Centre par leur caractère solennel auront été :

        1. La participation du Centre aux activités programmées par nos partenaires

A cet égard, le Centre aura représenté l’ONG « CAES » aux manifestations ci-après :

- Les réunions préparatoires à la Fête Nationale de la Jeunesse, édition 2008

- Le lancement des activités de la Journée Internationale de l’Environnement

- La réunion préparatoire à la célébration de La Journée de l’Enfant Africain

- Le lancement de la Journée Internationale de Lutte contre le SIDA.

Les activités de représentation constituent une composante essentielle du programme en vigueur au Centre. Ce domaine permet une meilleure information de nos partenaires sur nos objectifs et nos résultats acquis en matière d’encadrement des Orphelins et Enfants Vulnérables de SIDA.


          1. DIFFICULTES ET SUGGESTIONS

Le Centre d’accueil Temporaire d’Efoulan aura connu en fin d’année 2008 une situation assez préoccupante caractérisée par d’innombrables difficultés préjudiciables à un fonctionnement optimal de cette structure.


A – Au niveau de la gestion du Personnel :

Le Centre se sera retrouvé handicapé en ressources humaines suite au licenciement de certains Personnels. Ceci aura eu pour conséquence :

- Un surcroît de travail pour le personnel restant

- Une exécution au « forceps » des tâches programmées

- Une atmosphère de tension permanente fragilisant psychologiquement le reste du personnel.

Fort heureusement, la Direction de l’ONG aura pris l’initiative de combler le gap constaté. E n fin d’année 2008, cette mesure se sera traduite par un renforcement quantitatif et qualitatif du Personnel avec le recrutement de :

- Une Educatrice Principale

- Deux Intendantes

- Une Cuisinière.

Cet effort mériterait d’être poursuivi lors de l’année 2009 par le recrutement souhaité de :

- Un(e) nouvel (le) Educateur (trice) Spécialisé(e)

- Une main courante jouant le rôle de gardien de jour.


B- Au niveau de la saisie des documents

La Direction de l’ONG « CAES » a judicieusement pensé à la formation en secrétariat bureautique de certains personnels du Centre.

Il conviendrait de doter cette structure d’un ordinateur en vue de faciliter la saisie des documents et rapports produits. Ceci rentabiliserait également la formation reçue par ces agents.


C- Au niveau de la sécurité de la concession


Un chantier de construction s’érige en face du domaine du Centre. Il serait commode, lors de l’année 2009, de trouver les moyens matériels et financiers nécessaires pour surélever la clôture du Centre. Ceci mettrait la concession non seulement à l’abri des regards indiscrets, mais renforcerait également le contrôle rigoureux des entrées et sorties des personnes et des biens.

Les difficultés se présentent de manière récurrente et concernent tous les aspects de la vie de la structure. En effet, aucune œuvre humaine n’est parfaite, mais doit se situer dans une dynamique nécessaire à son évolution. Au cours de l’année 2009, la Direction du Centre voudrait voir l’ensemble des problèmes sus évoqués retenir la bienveillante attention de la Direction de l’ONG les « Centres d’Accueil de l’Espoir ».


CONCLUSION

Résolument et sans relâche, le Centre d’Accueil Temporaire d’Efoulan poursuit sa marche en avant dans la réalisation de sa principale mission à savoir l’encadrement institutionnel et communautaire des OEVs avec l’appui des partenaires de bonne volonté provenant de divers horizons. La programmation des activités au cours de l’année 2008 aura obéi aux prescriptions ci-après de la Direction de l’ONG « CAES » :


Les encadreurs du Centre, y compris le Personnel d’appui, conscients de ce défi, comptent au cours de l’année 2009, s’investir pleinement dans cette œuvre humanitaire et sociale. L’encadrement, la réinsertion sociale et l’insertion socio-professionnelle des Orphelins constituent un champ d’activités particulièrement délicat, mais tout aussi exaltant que tous les maillons de la chaîne devraient embrasser avec abnégation et une totale disponibilité.

Tout ceci pourrait permettre aux pensionnaires du Centre d’Accueil Temporaire d’Efoulan de caresser l’espoir d’un avenir meilleur.


Annexes :

Fait à Yaoundé, 30 janvier 2009

Page précédente | Page 1