Introduction


L’Association de soutien aux orphelins de SIDA et Enfants Vulnérables (OEVS) et pour la prévention du VIH/SIDA dénommée «  Les Centres d’Accueil de l’Espoir » « CAES », a poursuivi au cours de l’année 2009, la réalisation de ses objectifs prioritaires. Ceux-ci sont contenus dans son projet intitulé : »Programme de formation des Educateurs Communautaire en VIH/SIDA et en maladies opportunistes liées au VIH/SIDA (tuberculoses, paludisme, maladies de la peau) et en éducation sensibilisation et soutien au populations vulnérables des communautés pauvres de la ville de Yaoundé et ses environs ».

L’un des objectifs de ce projet implique la mise en œuvre des activités ci-dessus :


Les missions ci-dessus mentionnées incombent d’année en année au Centre d’Accueil Temporaire d’Efoulan, structure spécialisée de l’Organisation Non
Gouvernementale «les CAES ». Le Centre d‘Accueil Temporaire d’Efoulan s’est proposé au même titre que pour des années précédentes, de traduire en 2009 dans les faits cet objectif prioritaire par la prise en charge efficiente des OEVS, conformément au cadre logique initié et validé par la Direction des « CAES ».

Au cours de l’année 2009, le planning des activités élaboré comportait la prise en compte par la Direction du Centre d’Efoulan des différentes articulations suivantes :

  1. La gestion administrative,

  2. La coordination et la supervision des activités techniques,

  3. La représentation des « CAES » et du Centre,

  4. La réalisation éventuelle des tâches spécifiques.

Le présent rapport annuel se propose ainsi de synthétiser l’ensemble des activités programmées et réalisées, une ébauche de difficultés ou d’améliorations constatées, enfin quelques propositions concourant à un fonctionnement toujours plus performant du Centre d’Accueil Temporaire d’Efoulan




  1. La gestion administrative du Centre

Le domaine de compétence de la Direction du entre en ce qui concerne le volet gestion se décline généralement en deux aspects :

La gestion administrative proprement dite ;

La gestion du personnel et du matériel.


  1. La gestion administrative proprement dite

Au cours de l’année 2009, la gestion quotidienne de la structure aura consisté en l’élaboration par la Direction du Centre, de notes administratives fixant les conditions d’une bonne organisation et ‘une répartition efficiente des tâches dévolues aussi bien aux OEVS qu’à chacun des agents d’appui.

Ainsi la Direction du Centre aura mis l’accent sur la confection des textes suivants :

Par ailleurs, en vue du maintien de bonnes relations avec nos différents partenaires, la Direction du Centre aura produit comme de tradition, certains rapports administratifs à l’intention de ces partenaires. Il se sera agi spécifiquement des rapports suivants :

Le rapport intermédiaire est un document indispensable de présentation des activités menées par le Centre; ce rapport constitue la base principale d’évaluation et d’appréciation des activités par notre principal bailleur de fonds.


  1. la gestion du personnel et du matériel


  1. La gestion du personnel

Depuis la rentrée de septembre 2008, le Centre, grâce aux efforts consentis par la Direction « CAES » dispose d’un personnel suffisant et bien outillé professionnellement, capable de mener à bien la mission d’encadrement des OEVS. Le personnel du Centre comprend :


  1. un personnel spécialisé chargé des prises en charge techniques programmées en faveur des OEVS. Ce personnel se répartit selon leurs qualifications en :

b) un personnel d’appui nécessaire dans l’accompagnement de l’action éducative prodiguée par le personnel spécialisé. Ce personnel de qualification hétérogène comporte :

La gestion de tout ce personnel nécessite une organisation méthodique avec pour souci majeur: maintenir une bonne collaboration verticale et horizontale, une discipline appropriée à la structure dans laquelle évoluent toutes ces compétences.

Cette gestion se matérialise par la systématisation des actes tels que :


  1. La gestion du matériel

Le Centre d’Accueil Temporaire d’Efoulan, dispose d’un matériel concourant à la bonne exécution des tâches programmées.

La gestion de ce matériel incombe soit à la Direction « CAES » (parc automobile, gros équipement..) pour ce qui est de son entretien, soit à la Direction du Centre pour ce qui concerne son utilisation et son gardiennage. A cet égard, le gardien du Centre ou « Main Courante » est spécialement chargé de la surveillance des entrées et sorties de tout matériel du Centre. Un rapport mensuel à cet effet, est adressé à la Direction « CAES ».



  1. La Coordination et la Supervision des Activités Techniques

La coordination et la supervision des activités de prises en charge techniques par la Direction du Centre aura concerné les deux principaux volets d’intervention que sont :

La prise en charge des OEVS, au cours de l’année 2009, a intéressé les effectifs suivants:


  1. L’encadrement institutionnel {20 filles

{25 garçons

Total 45 OEVS dont l’âge varie de six à quatorze ans.

  1. L’encadrement communautaire {35 filles

{25 garçons

Total 60 OEVS dont l’âge varie de huit à dix huit ans et plus.


Le Centre aura comme lors des années antérieures développé toute a gamme des prises en charge totales (OEVS en institution) ou partielles (OEVS en communauté) selon le cadre logique en vigueur aux « CAES ». Les OEVS auront bénéficié des prises en charge techniques ci après :



Parallèlement à ces principales prises en charge techniques, les OEVS auront été suivis sur le plan scolaire, sanitaire, nutritionnel et spirituel.

Un rapport d’encadrement technique annuel élaboré par le Collège des Educateurs Spécialisés en fin de cycle de prise en charge en juin 2009 aura illustré l’impact de ces activités sur le comportement et le bilan pédagogique de nos OEVS.

La coordination et la supervision aura également concerné les activités suivantes :

Il convient de le souligner, les activités techniques représentent la partie la plus importante du cahier de charge du Centre d’Accueil Temporaire d’EFoulan.

Au cours de l’année 2009, la Direction du Centre en osmose avec tout le personnel et sur pertinentes instructions de la Direction « CAES », aura favorisé une professionnalisation toujours plus optimale du processus de prise en charge de nos OEVS.

  1. Activités de Représentation

Les activités de représentation constituent un puissant levier de marketing pour toutes les actions menées aussi bien par l’ONG que le Centre d’Accueil Temporaire d’Efoulan.

Ces activités favorisent une meilleure information de nos partenaires sur nos objectifs, nos besoins et nos résultats acquis en matière d’encadrement des OEVS.

Cette action se décline généralement en deux aspects :

Au cours de cette année 2009, le Centre a connu de nombreuses sollicitations provenant aussi bien des partenaires locaux que des partenaires extérieurs.

Sur le plan interne, l’on aura enregistré l’accueil des parents ou tuteurs, des groupes ou associations civiles ou religieuses, des personnes physiques de bonne volonté.

Cependant, deux visites auront connu un caractère solennel au Centre :


Ces deux dignitaires de l’Eglise Catholique auront par ce geste solennel, marqué tout leur intérêt pour le travail exaltant fourni par toute l’équipe d’encadrement.

Toutes ces visites auront été consignées dans le « Livre d’Or » ouvert à cet effet au sein de l’institution. Outre ces visites, le Centre aura abrité de nombreux évènements aussi importants les uns que les autres, car leur impact sur la notoriété de l’ONG « CAES » et du centre aura été très significatif.

De manière non exhaustive, les évènements et visites ci après ont eu lieu au Centre :


Toutes les activités de représentation maintiennent la notoriété reconnue aux « CAES » aussi bien au plan national qu’international. Cette quête permanente en faveur de la résorbtion du déficit communicationnel mériterait davantage de considération au niveau de la Direction de l’ONG «  les Centres d’Accueil de l’Espoir ».


IV- Les Tâches Spécifiques

Elles sont citées dans ce rapport annuel pour mémoire, tous les moyens ayant été mobilisés au Centre pour la réalisation des activités programmées pendant l’année 2009.


  1. Difficultés /Améliorations/ Propositions


  1. Difficultés rencontrées

Depuis le premier trimestre 2008/2009, toutes les difficultés portées à la connaissance de la hiérarchie des « CAES » ont été prises en compte sur tous les plans. Ainsi, lors de la période de Septembre à Décembre 2009, des améliorations sont intervenues au Centre.


  1. Améliorations constatées

  1. Sur le plan administratif :

  1. Sur le plan matériel

Le Centre est désormais fourni en tout genre de matériel didactique et en équipements permettant l’amélioration du confort en milieu institutionnel et une communication assez satisfaisante avec nos visiteurs.


  1. Sur le plan sécurité

Une « Main Courante » demeure fonctionnelle au Centre; d’autres mesures concrètes auront été prises à savoir :




  1. Suggestions

Les suggestions émises dans le cadre de ce rapport pourraient connaître un début de réalisation au cours de l’année 2010. Celles-ci intéresseraient les projets ci après:

La Direction de l’ONG « CAES » pourrait, dans la perspective d’une motivation du personnel assurer une liaison régulière avec nos partenaires extérieurs pour un suivi des besoins exprimés par le personnel des « CAES » en général à l’adresse de ces partenaires.

Les moyens financiers nécessaires à la réalisation des projets sus évoqués semblent importants. A cet égard, les « CAES » devraient s’engager dans une communication « tous azimuts » en direction des partenaires tant intérieurs qu’extérieurs. A ce propos, une offre de collaboration plus soutenue avec les pouvoirs publics et les représentations des organisations internationales installées dans notre pays pourrait s’avérer utile dans le financement de ces projets.



Conclusion

La Direction « CAES », lors de la rentrée de septembre 2008, avait prôné l’acquisition par le personnel du Centre d’un comportement axé sur l’appropriation de la notion de « confiance en soi » retrouvée. Au cours de l’année 2009, ce personnel aura parachevé l’intégration de cette importante attitude lors de l’exécution de toutes les activités programmées. L’illustration de ce nouvel état d’esprit se situe dans la conscience professionnelle, la disponibilité permanente et l’abnégation manifestées par ces personnels avant, pendant et après le déroulement de tous les évènements intervenus au Centre.

Avec de nouvelles perspectives de motivation, ce personnel pourrait s’atteler à sa tâche avec davantage de professionnalisme et d’ardeur au travail. Ce faisant, la mission d’encadrement des OEVS assurée par le Centre d’Accueil Temporaire d’Efoulan pourrait connaître, au cours de l’année 2010, une impulsion décisive et un rendement conforme à la notoriété nationale et internationale acquise par les « Centres d’Accueil de l’Espoir »

Yaoundé le 30 Janvier 2010